La société BIC valorise ses eaux de pluie

La société BIC pour poursuivre sa croissance à regrouper plusieurs sites de production et un site logistique à SAMER (62) à quelques kilomètres de Boulogne sur mer.

Dans le cadre de la construction de son nouvel outil de production, BIC a mis l’accent sur ce que nous appelons par facilité « le développement durable ». Parmi ses axes de travail, la société a souhaité récupérer et valoriser les eaux de pluie pour réduire sa consommation d’eau potable destinée à alimenter les sanitaires de 75%.

Une installation aux coûts optimisés

Les deux bâtiments distants de quelques dizaines de mètres ont été traité indépendamment. Sur chacun d’entre eux, une cuve de 10.000 litres a été positionnée. Le dimensionnement qui a été réalisé en concertation avec les différentes parties prenantes est le meilleur compromis entre :

  • Autonomie en eau de pluie
  • Coût d’investissement
  • Contraintes de chantier.

Dans le cas de l’usine BIC, les études de dimensionnement réalisées à partir du logiciel www.la-banquise.com démontraient que nous pouvions répondre aux attentes de la direction en terme d’autonomie en eau de pluie selon deux cas de figure :

  • avec une citerne de 5m3 en récupérant les eaux de pluie sur les 6000m2 de toiture disponible
  • en augmentant le volume de la citerne à 10m3 mais en ne récupérant les eaux de pluie que sur 1500m2.

Le surcout entre une citerne de 5 et de 10m3 étant largement plus faible que les économies de terrassement réalisées en ne récupérant que 25% de la toiture, nous avons privilégié la seconde hypothèse.

Le fonctionnement de l’installation

Les eaux issues d’une partie des toitures sont récupérées en totalité dans une cuve de 10m3. Cette eau de pluie récupérée alimente les sanitaires de l’unité de production ou de l’entrepôt logistique.

Une unité de surpression et de filtration permet de garantir une qualité d’eau en adéquation avec les besoins de l’utilisateur. En cas de manque d’eau de pluie, une alimentation automatique en eau de ville permet de garantir une continuité d’approvisionnement tout en assurant via une disconnexion par surverse totale conforme à la norme EN1717.

Des compteurs permettent de connaître le volume d’eau de pluie utilisé pour alimenter les sanitaires.

 

 

Étiquettes : , , ,