Les citernes béton sont-elles recommandées?

Une vieille mais persistante idée reçue est régulièrement entendue sur les chantiers. “La citerne doit être en béton pour minéraliser les eaux de pluie”. Si les citernes béton possèdent de nombreux avantages, les autres matériaux utilisés pour fabriquer des cuves ont aussi leurs arguments.

Que dit la législation?

“Les parois intérieures du réservoir sont constituées de matériaux inertes vis-à-vis de l’eau de pluie.Une citerne de stockage des eaux de pluie doit être en matériau neutre vis à vis de l’eau de pluie stockée” (Arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments)
Qu’imposent les bonnes pratiques?
Le choix du type de citerne dépend des contraintes de chantier et bien sûr des contraintes budgétaires. Il n’existe pas de matériau universel ni de matériau interdit dès lors que nous travaillons avec des produits de qualité. Une fosse septique en béton n’est pas adaptée à la récupération des eaux de pluie.
Quelles questions se poser?
  • Ma citerne sera t’elle enterrée ou aérienne?
  • Quel est le volume de stockage?
  • Quelles sont les contraintes de pose (espace disponible / passage de portes pour les cuves aériennes / profondeur d’enfouissement / passage piéton ou véhicule pour les cuves enterrées)

Quelques grands principes.

  • Concernant les citernes enterrées, le PE et le béton seront priorisés si le volume de stockage est inférieur à 20m3. Au delà, les citernes en acier présentent un meilleur rapport qualité/coût.
  • Pour les installations aériennes, la bâche souple sera plus économique dans le cas d’un volume de stockage important si l’espace disponible est suffisamment important.

En savoir plus.

Pour en savoir plus, téléchargez les pages consacrées au choix de la citerne de stockage issues du livre blanc “Optimiser la récupération des eaux de pluie

 

 

Cédric FONTAINE

Étiquettes : ,