Puis-je récupérer les eaux de pluie des parking?

Pour répondre à cette question, il est important de savoir différentier les eaux de pluie des eaux pluviales.

  • Les eaux de pluie sont des eaux issues d’une toiture non accessible au public
  • Les eaux pluviales sont l’ensemble des eaux non infiltrées récoltées en dehors des toitures non accessibles au public (sur des voiries, terrasses, parvis, …)

Point 3.7 de la norme AFNOR NF P16-005 – “eaux pluviales : eaux de pluie non infiltrées dans le sol et/ou collectées depuis les surfaces extérieures des bâtiments et rejetées dans les réseaux d’évacuation”

Art. 1er. de l’arrêté du 21 août 2008 −”Le présent arrêté précise les conditions d’usage de l’eau de pluie récupérée en aval de toitures inaccessibles, dans les bâtiments et leurs dépendances, ainsi que les conditions d’installation, d’entretien et de surveillance des équipements nécessaires à leur récupération et utilisation”.

Les eaux de parking, ainsi que les eaux issues de terrasses accessibles au public ou de parvis, sont selon la législation en vigueur des eaux pluviales qui ne peuvent aujourd’hui être récupérées dans l’objectif d’être valorisées. Les eaux issues des voiries peuvent être “tamponnées” via l’installation de dispositifs de rétention. L’objectif est alors de stocker temporairement les eaux pluviales lors de périodes de pluies intenses pour les renvoyer dans les réseaux collectifs avec un débit modéré dès la fin de l’épisode pluvieux. L’objectif recherché est d’éviter de surcharger les réseaux d’eaux en cas d’intempéries mais en aucun cas de réduire la consommation d’eau potable.

Certaines expérimentations menées à l’étranger permettent l’utilisation des eaux pluviales en complément des eaux de pluie. Cette expérimentation est en cours notamment en Corée du Sud (Séoul) mais à ce jour, aucune dérogation n’est possible en France pour valoriser des eaux de parking. De nombreuses sociétés travaillent sur des process d’épuration des ces eaux de parking afin de pouvoir les ré-utiliser pour des applications extérieures et notamment pour de l’arrosage au goutte à goute. Cette évolution prochaine, si elle a lieu, aura un impact significatif car les eaux pluviales sont plus importantes que les eaux de pluie. Le potentiel de valorisation pourrait être démultiplié.

 

Pour en savoir plus sur la récupération des eaux de pluie

 

 

 

Cédric FONTAINE

Étiquettes : , ,