Octobre 2018 : une pluviométrie exceptionnelle

Oui, le mois d’octobre 2018 a bien été exceptionnel sur l’ensemble du territoire.

 

  • Sur une très large partie du pays, c’est la sécheresse qui n’en finit plus avec des volumes de pluie exceptionnellement bas. Moins de 20mm voire moins de 10mm de pluie dans les région de l’Est de la France.
  • A l’opposé, dans les régions du Sud Est, ce sont des inondations dramatiques qui ont semé le désarroi dans de nombreuses communes. Particulièrement touché, le département de l’Aude a reçu plus de 400mm d’eau sur ce seul mois, ainsi que la Haute Corse ou le département des bouches du Rhône. A titre de comparaison, il pleut moins 700mm sur une année à Rennes et la pluviométrie moyenne d’un mois d’octobre dans l’Aude est de 59.5mm (source Météo France)

 

 

La carte proposée ci-contre – issue du site Météo France – démontrent le caractère exceptionnel de la pluviométrie de ce mois d’octobre. En dehors de quelques zones (Bretagne nord notamment) les couleurs sont franches, preuves de l’intensité extrême des épisodes pluvieux rencontrés.

 

Que ce soit dans un cas ou dans l’autre, ces caprices du temps ont des répercussions lourdes pour l’homme. Les drames vécus par les habitants des communes sinistrées par des rivières sortant de leurs lits sont bien sûr les plus douloureux et les plus marquants. Les effets dû à la sécheresse sont eux plus sournois avec des récoltes perdues, des forêts fragilisées, des nappes phréatiques de plus en plus basses.

Les derniers rapports des scientifiques laissent penser que ces épisodes aujourd’hui rarissimes seront de plus en plus fréquents dans les années à venir. Il est temps que nous prenions en compte ses avertissements pour que nos intérêts ne soient plus en opposition avec la nature.

 

 

Cédric FONTAINE

 

Étiquettes : , ,